Poon Hill : Notre trek dans l’Himalaya – Népal

Cela fait deux semaines que nous sommes au Népal. Le pays nous plaît beaucoup mais repartir sans avoir fait un trek dans l’Himalaya et admirer les montagnes au lever du soleil nous laisserait un goût amer… De notre chambre d’hôtel à Pokhara (deuxième principale ville du Népal), nous pouvons apercevoir de temps en temps les montagnes au loin… trop loin à notre goût ! Il faut qu’on aille les voir de plus près.

On se rappelle des aventures de Tintin qu’on a pu lire au travers des BDs et notamment celle de Tintin au Tibet qui se retrouve au fin fond de l’Himalaya … Et si nous aussi on partait à l’aventure pendant plusieurs jours ?

La motivation est là, il ne reste plus qu’à trouver le bon trek !

Nous n’en avons jamais vraiment fait auparavant si ce n’est un petit trek de 3 jours en Nouvelle Zélande. Nous ne sommes pas vraiment équipés contre le froid puisque nous avions prévu que des vêtements légers en partance de France sachant qu’on voyagerait dans plusieurs pays d’Asie du Sud-Est par la suite.

Après quelques recherches et l’achat d’une carte des Annapurnas, nous choisissons de nous lancer dans le trek Ghorepani – Ghandruk incluant l’ascension de Poon Hill à 3210 mètres d’altitude. Nous préférons partir seuls avec nos sacs à dos, c’est à dire sans porteur et sans guide.

Caractéristiques de notre trek :

  • Région: Aire de Conservation des Annapurnas dans l’Himalaya
  • 6 jours (pour profiter pleinement de tous les levers de soleil)
  • Départ : Nayapul
  • Arrivée : Kande
  • Altitude maximale : Poon Hill 3210 mètres
  • Dénivelé positif : 3670 m (approximation)
  • Dénivelé négatif : 3020 m (approximation)
  • Hébergement en maison de thé (Tea House)
  • Points de ravitaillement en nourriture et en eau, nombreux
  • Difficulté moyenne, accessible à tous puisque l’on trouve des hébergements confortables très régulièrement sur le chemin

Démarches administratives :

-TIMS (Trekkers Information Management System): il sert à assurer notre sécurité en cas de problème. 2200 Roupies.

-ACAP (Annapurna Conservation Area Project): Droit d’entrée dans le parc des Annapurnas. 2000 Roupies.

Budget :

  • Comptez 200 roupies la chambre pour deux (soit 1€60) par nuit
  • Entre 400 et 500 roupies un repas pour 1 personne (les portions sont énormes)
  • TIMS et ACAP 4220 roupies (soit 34€)
  • 80 roupies par bouteille d’eau remplie
  • Montée à Poon Hill 50 roupies par personne
  • Comptez 50 roupies un black tea
  • 100 roupies la douche
  • 100 roupies le rouleau de papier toilette

Pour avoir une idée, nous en avons eu pour environ 12 euros par jour par personne (sans compter le TIMS et l’ACAP)

Notre sac à dos :

  • Un legging
  • Un short
  • Un pantalon pour le soir
  • Un pantalon waterproof
  • Une veste imperméable
  • Des tee-shirts
  • Un gros pull
  • Un pull léger
  • Une tenue pour dormir (attention il peut faire froid la nuit même en maison de thé !)
  • Couverture de sac à dos imperméable
  • Sous-vêtements
  • Chaussettes hautes
  • Nécessaire de toilette
  • Trousse à pharmacie (médicaments pour maux de tête, maux de ventre et rhume, pansements, antiseptique, baume du tigre pour les courbatures)
  • Crème solaire
  • Rouleau de papier toilette
  • Baskets (nous n’avions pas de chaussures de randonnée)
  • Lampe frontale
  • Lunettes de soleil
  • Carte
  • Téléphone / Appareil photo / Go-Pro et chargeurs
  • Argent en liquide (et carte bancaire au cas où)
  • Permis de trekkeur (TIMS)
  • Permis d’entrée dans le parc des Annapurnas (ACAP)
  • Formulaire de l’assurance santé
  • Eau
  • Fruits secs
  • Barres de muesli
  • Petits gâteaux
  • Bonbons

 


Ci-dessous, le récit de notre trek écrit à la main chaque soir dans mon carnet de voyage et retranscrit par la suite sur ordinateur.

Jour 1 – De Nayapul à Ulleri

 

Il est 9 H, nous déposons les affaires dont nous n’avons pas besoin pendant le trek dans le local de notre hôtel. Nous prenons un taxi pour nous rendre au point de départ du trek.

Nous voilà à Nayapul, permis de trekking et pass d’entrée pour le parc des Annapurnas en poche. Nous sommes prêts à débuter notre trek. Petit photo de départ et hop c’est parti !

Nous passons devant le check point à Birethanti. Nous débutons par une bonne montée sur une piste avec 500 m de dénivelé. Il fait chaud, le soleil tape. Mes jambes ont l’air en forme, je monte assez facilement. Nous arrivons rapidement au premier village : Hile. Il y a de nombreuses personnes à effectuer le trek et toutes aussi différentes que les autres : des américains, des français, des chinois, des indiens et bien d’autres nationalités, des personnes âgées, des familles, des amis, des solitaires… et même des enfants qui se font trimbaler par des porteurs sur leur dos. Par contre, nous ne sommes pas beaucoup à porter notre sac nous même… Beaucoup font appel à un porteur et/ou à un guide.

Nous prenons un déjeuner à Hile. Il y a beaucoup de maisons de thé proposant des chambres à louer et des plats à déguster. Nous prenons des forces pour le reste de la journée. Nous repartons environ une heure plus tard. Après 20/30 minutes de marche nous arrivons à Tikhedhunga qui est censée être notre premier arrêt pour dormir. Il est encore tôt, nous avons bien avancé et nous ne sommes pas fatigués, on décide donc de continuer jusqu’à Ulleri, prochain village.

La montée est raide, d’autant plus que ce ne sont que des marches. Je crois que je n’ai jamais vu un escalier aussi long… 500 mètres de dénivelé, allez c’est dans la tête, bon ok dans les jambes un peu aussi ! 1, 2, 3, 4 … Oui je les compte, ça donne un rythme … 2890, 2891 marches ! Nous voilà arrivés à bout de cet escalier ! Bon j’ai sûrement dû en oublier car apparemment il y en aurait plus de 3000 … mais je ne redescendrai pas pour vérifier ! Nous avons mis 1h 15 pour monter ces marches sans s’arrêter.

Nous choisissons notre logement un peu au hasard, les maisons de thé semblent se valoir. Le nom c’est : Super View Guesthouse. Celle un peu plus haut, Super View Mountain et celle un peu plus bas Super View je sais pas trop quoi, bref elles ont toutes une Super View, encore faut-il que le ciel soit dégagé, ce qui n’est pas vraiment le cas pour l’instant !

La chambre qu’on nous propose est correcte, sommaire mais nous n’en attendions pas autant pendant un trek donc nous sommes plutôt surpris. Le gérant nous propose de dormir dans cette chambre gratuitement à condition qu’on prenne et paye le dîner et le petit déjeuner chez lui. Le soleil est couché, il fait frais mais de grosses couettes sont à disposition.


Temps : 1H30 en taxi puis 4 h de marche

Déjeuner à Hile

Temps fort : les 2891 marches jusqu’à Ulleri


Jour 2 – De Ulleri à Ghorepani

 

7 h50 – Nous nous réveillons tranquillement et allons prendre notre petit déjeuner. Ce sera pancake ce matin. Mais alors quel pancake! Le truc bien compact qui va te rester sur le ventre toute la journée… Nous partons de notre guesthouse Super View pour entamer le 2ème jour du trek. Objectif : Ghorepani à 2882 m d’altitude.

Il reste encore des marches à monter en quittant Ulleri. Nous croisons quelques ânes et chevaux chargés de nombreux sacs approvisionnant les villages plus hauts. Nous passons Banthanti et nous arrivons dans la jungle. Nous pouvons voir quelques chutes d’eau et passons plusieurs ponts. La forêt est super jolie. Les arbres apparaissent violet et la brume rend l’atmosphère mystique. Nous arrivons à Nangethanti. Nous commençons à apercevoir des rhodondendrons au milieu des autres arbres, puis au fur et à mesure que l’on monte, ils se multiplient pour constituer l’essentiel de la forêt. Ils sont rouges ou roses pour la plupart et quelques uns sont blancs. Ils sont magnifiques. Nous arrivons finalement dans le village où nous allons passer la nuit : Ghorepani. Les toits des maisons sont en tôle de couleur bleue. Il est midi, peu de trekkeurs sont arrivés. Nous n’avons mis que 3h15 de Ulleri à venir ici malgré les 1000 m de dénivelé. Pancake compacte mais magique finalement ?! Place au déjeuner. Je suis affamée. Je commande des spring rolls aux légumes. Petit coup de barre = petite sieste d’après manger. L’orage et la pluie me réveillent. Il ne fait pas très chaud dans la chambre, je m’installe donc dans le salon où chauffe un poêle à bois encerclé par les vêtements trempés des trekkeurs. Nous restons au coin du feu durant la soirée avant de nous glisser sous les couettes. Demain, l’ascension pour le fameux point de vue sur l’Himalaya nous attend.


Temps : 3 H15 de marche (nous avons peut-être été un peu rapides)

Déjeuner à Ghorepani

Temps fort : découverte de la jungle et apparition des rhododendrons


Jour 3 – Ghorepani – Poon Hill – Tadapani

 

Il est 5 H du matin, nous enfilons notre tenue du combattant et partons dans l’obscurité pour l’ascension de Poon Hill, situé non loin du village mais qui s’élève à 3210 m d’altitude. La montée nous paraît assez difficile. Le souffle est un peu court et les yeux pas bien ouverts. La lueur du jour apparaît. Nous nous retournons, les yeux rivés sur les montagnes de l’Himalaya. Les couleurs sont superbes. La vue est assez dégagée. Nous profitons alors du lever de soleil sur la chaîne himalayenne avec pour premier plan, les magnifiques rhododendrons. Nous finissons l’ascension. Ca y est nous y sommes. Nous pouvons apercevoir tous les sommets enneigés autour de nous. Mais la brume et les nuages arrivent à grande vitesse jusqu’à former un rideau gris. Le spectacle est terminé. Ce fut court mais tellement beau ! Nous redescendons jusqu’à Ghorepani et prenons un petit déjeuner dans notre guesthouse. Il est temps de reprendre le chemin du trek jusqu’à Tadapani. Une grosse pluie s’abat sur nous. Nous sommes trempés mais bien équipés, à l’exception des chaussures malheureusement. Une heure et demie plus tard, la pluie s’arrête enfin. Au village de Deurali, nous prenons un thé bien chaud afin de se réchauffer un peu.

Cette partie du trek est beaucoup plus sauvage. Nous sommes au beau milieu de la jungle. C’est vraiment super chouette ! Quelques descentes, quelques montées. La dernière est assez dure et épuisante. Nous arrivons à Tadapani. Beaucoup de maisons de thé sont déjà complètes. Nous trouvons finalement une minuscule chambre. La pièce commune est dotée d’un poêle au plus grand bonheur de mes pieds. Le soleil pointe le bout de son nez et je prends place sur un banc pour admirer le panorama des montagnes enneigées qui s’offre à moi. Le coucher de soleil est superbe.


Temps : 1 H d’ascension jusqu’à Poon Hill, 40 min pour redescendre

4 H de Ghorepani jusqu’à Tadapani

Déjeuner à Banthanti

Temps fort : Lever de soleil à Poon Hill


Lever de soleil sur l’Himalaya depuis Poon Hill
Lever de soleil sur L’himalaya depuis Poon Hill
Poon Hill
Lever de soleil sur L’himalaya depuis Poon Hill
Sur le chemin entre Ghorepani et Tadapani
Le village de Deurali
Tadapani et sa vue sur les montagnes enneigées

Coucher de soleil depuis Tadapani

Jour 4 – De Tadapani à Landruk

 

Il est 5H45, je me réveille et pousse légèrement le rideau de ma fenêtre : le ciel est dégagé, cela présage un magnifique lever de soleil. Nous sortons dehors pour l’admirer. Le soleil éclaire de plus en plus les montagnes. C’est magique. Je ne sais plus où donner de la tête. Je retourne me coucher en ayant l’impression d’avoir juste rêvé. Je me sens un peu fatiguée. Mes pieds me font mal. La pluie et le froid de la veille les ont un peu maltraités.

Il est 10 H, nous sommes les derniers à partir du village, ce qui est finalement une bonne chose car nous sommes tout seuls sur le sentier du trek.Une bonne descente nous attend avant d’atteindre Ghandruk. Nous quittons petit à petit la jungle et commençons à apercevoir les rizières. Je descends tout doucement, mes chevilles tremblent. J’ai l’impression de m’être transformée en Flamby. Nous arrivons à Ghandruk le deuxième plus grand village des Annapurnas. Ici, vit le peuple Gurung : une ethnie himalayenne. Il y a des musées à visiter mais nous restons seulement pour déjeuner et nous repartons en direction de Landruk. Nous avons une vue sur la vallée et la rivière en contrebas. Nous entamons une grande descente avec des marches, et oui encore des marches. En bas, je retrouve François en train de jouer avec des bébés chèvres. Ils sont tellement mignons ! Il ne nous reste plus qu’à traverser la rivière via un pont et à monter les escaliers menant à Landruk. 1 H s’écoule. Ce n’est pas la partie du trek la plus facile mais nous arrivons à destination. Étonnant, ici il y a beaucoup moins de monde. Landruk est un village de fermiers, les animaux se promènent en liberté et sont tous aussi rigolos les uns que les autres. Nous déposons nos affaires dans une guesthouse. Je m’empresse alors de plonger mes pieds tout rouges dans un sceau d’eau chaude. Ça fait tellement de bien ! Nous prenons un dîner une fois la nuit tombée et ne tardons pas à aller se coucher.


Temps : 5 H de marche en étant assez lent

Déjeuner à Ghandruk

Temps forts : Lever de soleil à Tadapani, vue sur les rizières, rencontres avec les bébés chèvres


Sur le chemin…

 

 

Jour 5 – De Landruk à Australian Camp

 

9H45 – Nous quittons Landruk le long d’une piste à flanc de montagne. Ça monte beaucoup mais la vue sur les rizières est très jolie. Mes pieds vont beaucoup mieux. Nous croisons quelques trekkeurs mais vraiment peu comparé au début de notre trek. On se demande bien où sont passés les gens. Nous croisons un népalais qui demande une donation de la part des visiteurs qui sera reversée à l’école du village. Nous donnons quelques roupies. Nous quittons la piste sur laquelle nous marchions pour rejoindre un chemin menant dans la jungle. Et là, attention préparez-vous… encore des escaliers ! Il pluviote, c’est bien ça rafraichit pendant la montée. Nous faisons une pause sur un petit stand tenu par un népalais bien sympa. François craque pour une barre chocolatée avant de reprendre la montée. Nous arrivons finalement à bout de ces escaliers qui se terminent à l’entrée du village  de Deurali (ne soyez pas confus, sur le trek il existe des villages différents mais portant le même nom). Là ils sont plusieurs à nous sauter dessus pour nous proposer de manger dans leur maison de thé. Ce n’est pas forcément très agréable surtout quand tu viens de faire une grosse montée et que tu sens ton cœur battre à mille allures. Nous nous asseyons dans la première maison de thé du village. Je prends des momos aux légumes, ils sont bons au goût mais mon estomac a l’air d’avoir du mal à les digérer. Dehors la pluie a fait son apparition, nous restons un petit moment discuter avec un couple américain à l’abri avant de repartir. Après une 1 h de marche dans la jungle nous arrivons au Australian Camp. Le ciel est couvert mais nous pouvons apercevoir les montagnes enneigées. Nous allons rester ici pour la nuit afin d’avoir une belle vue le lendemain matin. Nous passons un bon moment autour d’une tasse de thé noir accompagnée d’une barre chocolatée à l’abri du froid dans une Tea House. Nous devons repartir dans notre guesthouse pour dîner car si on ne prend pas à manger chez eux, ils chargeront plus cher la chambre. C’est le deal !

C’est la dernière nuit de notre trek.


Temps : 4h30 de marche

Déjeuner à Deurali

Temps fort : Visite de Landruk, les rizières, la vue sur les montagnes depuis Australian Camp.


 

Jour 6 – D’Australian Camp à Kande puis retour à Pokhara

 

Il est tôt mais je suis motivée à me lever. Je sors mon appareil photo et je pars un peu plus loin pour observer le lever de soleil. Ce n’est pas le meilleur lever de soleil de notre trek mais au fur et à mesure le ciel se dégage. Vers 9 h la vue est magnifique. Le ciel est bleu et le contraste avec les pics enneigés est très joli.

Sac sur le dos, nous partons d’Australian Camp pour effectuer notre dernière heure de trek. Nous commençons à apercevoir le lac de Pokhara, la route principale, les voitures et les bus… c’est le retour à la civilisation dirait-on. Nous arrivons à Kande, village qui signe la fin de notre trek dans l’Himalaya. Check ! Nous montons dans le bus local retournant à Pokhara.

 


Temps : 1 H de marche, plus d’1 H de bus local

Temps fort : la joie d’avoir effectué ce trek !

 


A bientôt pour de nouvelles aventures avec Du Voyage @ l’Assiette

 

C’était une chouette aventure qui nous a donnée envie d’aller plus loin et surtout encore plus haut !


** Du Voyage @ l’Assiette **

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *